« Les chromosomes n’auront pas le dernier mot » affirme le Professeur Reuven Feuerstein, créateur du PEI, une série d’outils qui permettent de développer le potentiel d’apprentissage des individus.

Avec le PEI, un individu va apprendre comment penser (et non quoi penser).Le PEI travaille la métacognition, le fait de penser sur ses propres pensées.

Le PEI vise une modification profonde et durable des structures intellectuelles et une autonomisation des apprenants.

Feuerstein considère que le médiateur a un rôle essentiel dans les apprentissages. Le médiateur met en place un programme de tâches adaptées au niveau des individus pour leur permettre de progresser. Il s’attache à proposer des contextes variés et demande systématiquement de généraliser les fonctions cognitives qui auront été examinées en séance et de les transférer à d’autres situations.

Le médiateur cherche à développer la motivation intrinsèque des personnes avec lesquelles il travaille. Il n’y a ni récompense, ni punition. C’est la fierté et le plaisir de réaliser une tâche qui sont la motivation des individus.

Les outils du PEI sont conçus pour proposer des tâches de plus en plus complexes et abstraites.

Une page de l’outil Organisation de points

Les outils du PEI permettent également de travailler les habiletés sociales et les émotions.

Laisser un commentaire

Connecté en tant que jhDéconnexion ?Qu’avez vous à l’esprit ?

Hestia | Développé par ThemeIsles